Chronique : 5 novembre 2020

Réunion en visioconférence entre Aurélie Noury, Aurore Sorieux et Dominique Wolf

Aurore Sorieux est coordinatrice Sudoc (Système universitaire de documentation) et administratrice fonctionnelle du SIGB à l’Université Rennes 2. La réunion d’aujourd’hui vise à s’interroger sur l’interopérabilité de la base de données du CLA avec le Sudoc.

Après une rapide présentation du fonds du CLA, il est fait état de sa base de données, aujourd’hui hébergée sur WordPress et du contenu d’une notice type1.

On s’interroge sur la préparation du catalogage pour intégrer un catalogue commun tel que le Sudoc2 et sur les attentes de l’Abes dans le cadre d’un déploiement.

Nous évoquons la possibilité d’estampiller le fonds du CLA au sein du Sudoc via les données locales.

Pour Aurore Sorieux, le catalogage d’une publication d’artiste sous forme de livre ne pose pas de problème. Certaines difficultés pourraient en revanche se poser pour certains types de documents : les cartons d’invitation, tickets ou marque-pages par exemple qui a priori n’existent pas dans le Sudoc. La notion d’ephemera est soulevée quant à savoir si le terme peut être plus adapté pour le Sudoc. Idem pour les boîtes ou insert.

Il serait, à ce stade, intéressant de se rapprocher de certaines BU proposant des livres d’artistes dans leur catalogue, comme celle de Saint-Étienne.

Deux solutions sont à l’étude pour les fonds du CLA : une rétroconversion, qui sous-entend de saisir à nouveau le catalogage de tout le fonds, ou bien une extraction depuis la base WordPress.

Une première étape de travail consistera à lancer un calcul du taux de recouvrement via l’application ITEM de l’Abes pour identifier les notices déjà existantes. Aurélie Noury rappelle qu’au moins 60% des livres du fonds ont un ISBN, ce qui est prometteur pour effectuer ce test.

Se pose la question de la cotation : si le fonds du CLA intègre le Sudoc, faudra-t-il en changer ? Cela n’est pas imposé par l’Abes. Les données d’exemplaires sont spécifiques.

Il apparaît nécessaire d’établir une grille de catalogage pour les publications d’artistes, pouvant servir de première mouture au guide de catalogage à rédiger dans le cadre du projet CLA++. Le niveau de détail des notices dépend de la qualité qu’on veut leur donner. L’ABES impose des données minimales : auteur(s), titre, éditeur, date, ISBN si présent, l’obligation de créer une notice d’autorité de l’auteur si elle n’existe pas et d’apporter au moins une entre Rameau.

  1. Cette dernière renseigne le ou les auteurs, la ou les villes d’édition, le ou les éditeurs, la date de parution, le nombre de pages, le type de reliure, le type d’impression, le format, une description, l’ISBN, la cote, un ou plusieurs mots-clés, un visuel de la couverture []
  2. Le Sudoc est un catalogue partagé régi par un format (Unimarc), des règles de catalogage et un travail en réseau. []