Chronique : 3 février 2021

Réunion en visioconférence entre Alexandrine Bonoron, Leszek Brogowski, Béatrice Lamarque, Morgane Mignon, Aurélie Noury, Aurore Sorieux.

Nous démarrons avec cette séance les échanges autour des questions de catalogage de livres d’artistes.
Dans le cadre du projet CLA++, il est question d’établir un guide de catalogage, en s’appuyant sur les expériences déjà menées dans d’autres structures, sur les impératifs de certaines bases de données et sur l’idée d’une notice “idéale”, c’est-à-dire la plus précise possible et la mieux adaptée aux spécificités des publications d’artistes.

Un premier comparatif des notices de six structures est dans un premier temps établi à partir d’un même titre : Têtes ou Queues de Christophe Viart. Les structures choisies sont :
La BU de Rennes 2 (Sudoc)
Le Frac Bretagne (GColl 2)
Le CLA (WordPress)
La Bibliothèque Kandinsky
La Bibliothèque municipale de Lyon
Le Centre des livres d’artistes de Saint-Yrieix-la-Perche

Le comparatif concerne les champs suivants :
Titre, auteur(s), ville, éditeur, date, nombre d’exemplaires, langue du document, genre, description, résumé, isbn, cote, image, type d’acquisition, crédits, notes diverses.

Le projet consiste à constituer une notice idéale, comportant des champs complets et adéquats. Les livres d’artistes réclament des notices adaptées à leurs spécificités par rapport aux notices de livres (plus de champs techniques) et/ou d’œuvres plastiques (présence de l’éditeur, ou de l’ISBN par exemple). Il sera dans un second temps question d’étudier l’interopérabilité de la notice idéale avec les impératifs Sudoc et GColl.

Les discussions ont porté sur le ou les auteurs ce jour. Il a été décidé de conserver les consignes suivantes :
-Écrire en majuscules le nom de famille de l’auteur
-Écrire tout en majuscules pour les pseudonymes comme “ERNEST T.”
-Choisir de ne pas ajouter d’alias en cas de pseudonyme mais la question reste ouverte car l’intérêt de notre base est aussi d’avoir une valeur ajoutée par rapport aux autres. Sans doute faut-il associer les artistes à ces décisions.
-Ajouter sa date de naissance et de mort le cas échéant
-En cas de pseudonyme, le Sudoc met la date de naissance de l’auteur réel, GColl 2 indique le début de la période d’activité, ce qui est une bonne alternative. Si les alias sont indiqués, il apparait logique de renseigner la date de naissance de l’auteur.
-Ajouter son pays d’origine
-Établir une liste d’autorité pour les auteurs
-Ajouter des champs “Collaborateur”. Pour cela, il faut établir une liste de fonctions possibles : préfacier, traducteur, etc.
-Ajouter un champs pour le graphisme. Il nous parait important d’associer aujurd’hui cette fonction aux bases de livres d’artistes. Ne rien renseigner si c’est l’artiste, sinon ajouter le nom de l’inventeur de la forme graphique. Il faut associer de plus en plus les artistes pour connaitre les contextes de production des publications et être le plus précis possible.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search