Chronique : 2 décembre 2020

Réunion en visioconférence avec Alexandrine Bonoron, Leszek Brogowski, Béatrice Lamarque, Morgane Mignon, Aurélie Noury, Gwénaëlle Patat, Aurore Sorieux, Dominique Wolf.

La suite des échanges sur le droit d’auteur et le modèle de contrat avec les auteurs-artistes, sur la base de modèles consultés, apporte des éléments nouveaux.

–       La durée de l’autorisation, qui – en principe – doit être limitée seulement par la fin de la possession de droits par la personne ou l’institution qui accorde l’autorisation (exemple : le décès de l’artiste). On admet dans notre cas que l’autorisation est donnée à titre gracieux, puisque la mise en ligne est une façon de valoriser le travail de l’auteur.

–       Dans le contrat que nous allons élaborer, il conviendra de distinguer une mise en ligne standard (notice et couverture – vérifier le statut juridique de la couverture) et la mise en ligne de la numérisation élargie qui est l’objet de nos recherches.

o   Démarrage du projet CLA++ : le guide n’existe pas encore. Il a été décidé que les auteurs-artistes publiés par les Éditions Incertain Sens reçoivent dès maintenant un courrier (déjà rédigé) les informant du travail de recherche qui aboutira à la numérisation de leur travail, demandant leur accord de principe et ouvrant la possibilité à un retour réflexif de leur part, relatif à la conception même de la numérisation de ce type d’œuvres.

o   Le guide existe déjà, et il est joint dès le premier courrier aux auteurs-artistes ; il est difficile de prévoir dès maintenant si leur autorisation définitive pourrait être donnée à ce stade sur la base du type de numérisation indiqué dans le guide, ou si – pour des raisons juridiques notamment – le contrat ne pourrait être signé qu’au moment où l’on pourrait y intégrer la description détaillée de la numérisation effectuée (voire du visuel qui doit en faire partie).

Une brève discussion a eu lieu sur deux nouvelles catégories à ajouter à la liste de typologies : « mises en abîme et trompe-l’œil », dont la pertinence ne fait pas de doute, et « catalogue » qui doit se fondre plutôt dans la catégorie plus générale du « livre », car sa spécificité (le fait que la publication accompagne une exposition) ne détermine rien de spécifique dans la perspective de la numérisation.

La séance s’est terminée par les échanges sur le statut épistémologique du guide de recommandations, objet central de CLA++. Le chantier de recherche qui mène à sa réalisation impliquera toute une série d’aspects et d’étapes, notamment :

–       le travail sur la liste des typologies donnant lieu au premier livrable,

–       l’étude des possibilités de numérisation élargie allant jusqu’à la 3D, etc.,

–       l’analyse des résultats, notamment à travers les expériences de la consultation et de la manipulation sur l’écran,

–       la transformation progressive de la liste des typologies en guide de numérisation, sous l’effet des expérimentations et des analyses des effets obtenus.

L’objectif de ces démarches croisées et circulaires est de parvenir à la valeur objective de ces recommandations, étant entendu que :

–       le champ de leurs applications est constitué – d’abord et principalement – par des fonds de livres et publications d’artistes, tels que celui du Cabinet du livre d’artiste ; la transposition de ces recommandations à d’autres types d’objets ou phénomènes culturels, à d’autres types de pratiques artistiques ou à d’autres fonds documentaires pourrait nécessiter un travail complémentaire spécifique ;

–       le guide comportera donc un certain nombre de maximes que seront les recommandations du guide portant sur les modalités les plus adéquates de numérisation selon le type de documents ; l’application de chacune de ces maximes à des objets singuliers (un livre, une brochure, une affiche, un dépliant, un leporello, etc.) fera à chaque fois l’objet d’une interprétation de la part des utilisateurs du guide, avec tout ce que cette opération peut envelopper de subjectif, voire d’arbitraire. Le guide indiquera seulement des situations indécidables où le choix du type de numérisation peut osciller entre plusieurs catégories. Le choix effectif par les utilisateurs du guide se fera donc en fonction de la nature de telle ou telle publication singulière.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.